Penser et re-penser le studio

par Du Minh Khoi Le, étudiant en L1, ENSA Nantes

Je viens de déménager dans cet endroit il y a 2 mois de
mon ancien endroit où je vivais avec 2 autres
colocataires pour trouver plus de liberté et de calme
pour mon esprit. Avant cette période, je trouve parfait de
vivre dans ce studio car il est bien équipé,
l’emplacement est pratique, je peux vivre
confortablement par moi-même sans aucune
distraction. Je passe généralement la plupart de mon
temps à l’école du début jusqu’à la nuit et j’utilise
principalement cette pièce pour me détendre.

Cependant il y a un gros changement pendant le
confinement, je dois rester dans le studio 24h / 24 et 7j
/ 7 ce qui est relativement petit pour un endroit où
passer toute la journée, je n’ai aucun contact direct avec
qui que ce soit depuis longtemps ce qui me donne de
l’anxiété, le seul manière que je peux rester en contact
avec les gens est via mon ordinateur ou mon portable,
mais ils sont surchargés car je dois aussi les utiliser
pour les cours en ligne et les devoirs. Je ne pouvais que
passer de mon lit à la table ou à la cuisine qui se trouve
essentiellement dans une seule pièce. Ce petit espace
de vie m’avait donné beaucoup de sentiments négatifs
presque comme en prison pendant cette période et j’ai
tendance à tuer mon temps avec des choses inutiles sur
Internet et à être déprimé. Cependant, il y a encore des
activités qui me font me sentir plus utile, c’est d’aller au
marché, c’est la seule fois où je peux sortir de cet
espace et faire mes devoirs.

Du Minh Khoi Le, perspective habitée, avril 2020

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
habiterconfineslea (2 mars 2021). Penser et re-penser le studio. Habiter confinés. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/pepq


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.