En contact avec le voisinage de Bellevue

par Sarah Ferrat, étudiante en L1, ENSA Nantes

Le confinement implique inévitablement un questionnement et un nouveau rapport avec l’extérieur. Au sein de notre logement, chaque membre de la famille a construit un rapport à l’extérieur qui lui est propre et qui le caractérise. En effet, ce dernier a pu être plus ou moins prononcé selon chacun d’entre nous.

D’une part, vivre dans un appartement a fait que le balcon et les fenêtres ont eu un usage tout à fait différent : ils constituent désormais la membrane entre l’intérieur et l’extérieur. D’autre part, la relation avec l’extérieur s’est aussi étendue à l’échelle du voisinage et du quartier. Enfin, les sorties nécessaires plus ou moins éloignées du domicile (faire les courses, aller à la pharmacie, ouvrir la porte au chat, sortir les poubelles) ont fait l’objet de plusieurs changements.

Sarah Ferrat, dessin, avril 2020

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
habiterconfineslea (4 mars 2021). En contact avec le voisinage de Bellevue. Habiter confinés. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/perb


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.