La vie de famille

par Amy-Aïcha Coly, étudiante en L1, ENSA Nantes

Trop de lumière. Je me retourne, mais toujours trop de lumière. Et le bruit ! Il est quelle heure ? Huit heure. Aller, on se réveille et un peu de lecture au chaud. Ah ! J’entends le générique de « Lumni House » — c’est le petit surnom que Coco et moi avons donné à l’émission « La Maison Lumni » — ça veut dire qu’il est neuf heure. Je me redresse. Les deux oreillers vont derrière moi pour que ça soit plus confortable. Je prends mon ordinateur et je travaille jusqu’à l’heure du cours.

Ah ! C’est enfin fini ! C’est l’heure de prendre une bonne douche chaude, j’attendais ce moment avec impatience. Je mets mes chaussons et je traverse le hall pour aller à la salle de bain. J’enlève mon pyjama et je m’agenouille dans la baignoire. Depuis qu’on a emménager, pour gagner du temps le matin, Mom et Sarou se douchent dans la douche pendant que Coco et moi, on se douche dans la baignoire. Dad se douche dans la salle de bain du bas. Je suis contente, parce que c’est mes deux seules heures de pause de la journée. Un des avantages de passer toute la journée à la maison, c’est que je me lave le visage beaucoup plus régulièrement ! D’habitude, c’est matin et soir, mais là, j’ai trop de travail, alors je ne le fais pas trop le soir… Quand je suis à la douche, je peut voir toute la salle de bain et je suis très bien éclairée par la fenêtre. Quand il fait beau, il y a plein de lumière, et comme je ne suis pas pressée pendant deux heures, ça me fait penser aux jours d’été. Je sors et je m’essuie, pied nus sur le tapis. Pour aller me crémer, à côté de mon lavabo — on a aussi désigné qui se mettait à quelle lavabo, Coco et moi à côté de la fenêtre, Sarou et Mom à côté de la porte —, je doit mettre mes chaussons et traverser la salle de bain en descendant les deux marches. Je retourne à la baignoire pour prendre mes habits et je descends.

Amy-Aïcha Coly, photographie, avril 2020

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
habiterconfineslea (5 mars 2021). La vie de famille. Habiter confinés. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/perq


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.