Dans la maison de ma copine

par Malika Abukenova, étudiante en L1, ENSA Nantes

Pendant cette période assez difficile pour certaines personnes, nous sommes tous confinés dans des endroits différents. Certaines se retrouvent avec leurs familles, certaines restent dans leurs studios, appartements sur Nantes ou aux alentours de cette ville. On est tous rentrés chez nous pour survivre à cette pandémie .


Dans mon cas , je suis confinée en dehors de la ville , chez ma copine , plus précisément dans la campagne ( à peu prés 30 km de Nantes ). C’est une maison avec un petit jardin situé côté sud. (C’est l’endroit ou nous nous trouvons pendant ce temps de confinement).


Pourquoi je suis restée sur Nantes et que je ne suis pas partie a l’étranger pour rejoindre ma famille ? C’est parce que ça aurait été difficile de rejoindre les études et le travail en France, les billets coutent cher et je voulais pas transmettre le virus à mes proches donc j’ai préférée de reste ici.

Malika Abukenova, dessin, avril 2020

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
habiterconfineslea (5 mars 2021). Dans la maison de ma copine. Habiter confinés. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/pers


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.