Entre amies en bord de mer

par Jade Bernard et Amandine Prost, étudiantes en L1, ENSA Nantes

Quand la période de confinement a été annoncée, on était encore à Nantes. On vivait toutes les deux dans nos petits appartements d’une vingtaine de mètres carrés à peu près. Et puis il nous restait quelques jours pour décider de notre résidence pour une durée qui était à l’heure actuelle indéterminée. Donc là Amandine a passé un appel à sa grand-mère, et il se trouve que la maison familiale qui est en bord de mer était pas occupée par d’autres membres de la famille – là t’as raccroché- et puis sans trop réfléchir on a ramassé un maximum d’affaires et puis on est parties.

“Pour ma part j’appréhendais un petit peu de venir ici parce qu’il faut savoir que quand je viens dans cette maison-là, c’est pendant les vacances, avec mes cousins, et on est au moins une petite dizaine, toujours. Et là de me dire qu’on allait être que deux ça me faisait vraiment bizarre”

Amandine

” On savait pas vraiment comment ça allait se passer, si c’était la bonne décision ou pas de venir ici à deux.”

Jade
Amandine Prost et Jade Bernard, coupe vidéo, avril 2020

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
habiterconfineslea (11 mars 2021). Entre amies en bord de mer. Habiter confinés. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/pesa


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.